Qu’est-ce que le féminisme ? Réponse en 7 portraits de femmes


Elles ont (et ont eu) des vies bien différentes. Mais toutes ont (ou ont eu) un point commun : engagées, fortes, ces femmes, de toutes les origines, de toutes les nationalités, luttent (ou ont lutté) contre les inégalités de genre, des stéréotypes sociétaux, ou des politiques injustes.

D’abord, mettons de la musique et montons le son. Vous entendez les riffs de guitare ? Dans l’entourage de Nirvana, dans les années 90, un petit groupe de punks féministes hurle sur scène. La chanteuse, en petite tenue, avertit les « connards » soûls qui pourraient embêter les femmes venues profiter d’un bon concert de rock. Kathleen Hanna a longtemps continué la musique après la mort de Kurt Cobain.


Sur Le Zéphyr, nos portraits sont en accès libre. Mais l'info a un coût.

Nous éditons une revue papier : Le Zéphyr explore les passions qui font bouger nos contemporains.

le zéphyr, la revue des aventures humaines

Soyez curieux, soutenez notre indépendance.


Restons sur le territoire américain, en pleine campagne électorale. En novembre 2020, les électeurs seront invités à se rendre aux urnes… Et Donald Trump pourrait se faire du souci face aux démocrates déchaînés. Notamment Elisabeth Warren qui réalise une campagne bien à gauche contre les grandes richesses et pour redonner espoir aux plus précaires.

Guerre contre les inégalités

Rendez-vous plus au Sud, au Brésil pour frapper à la porte de la Dr. Ana qui parle de la mort comme jamais dans un pays qui a « oublié » ses patientes et patients en phase terminale. Elle veut leur rendre la… vie plus agréable. Et ça marche, elle est devenue une star dans son pays.

Restons en Amérique du Sud pour rencontrer Alba qui a dû aller en prison… pour une fausse couche. Aujourd’hui libre, elle aide toutes ces femmes qui ont connu le même sort qu’elle.

En France, aussi, des femmes engagées partent en guerre contre les inégalités de genre et rêve d’une société plus juste, plus solidaire. On a croisé la route de la cinéaste polyamoureuse Isa Lutine ou l’économiste Sandrine Rousseau, fondatrice de l’asso Parler pour aider les femmes ayant subi des agressions conjugales.

En Europe, aussi, certaines lèvent le poing, comme la Femen Oksana Chatchko, qui a mis fin à ses jours après avoir montré ses poitrines de longues années pour lutter contre les violences faites aux femmes.

Le Zéphyr continuera de leur donner la parole régulièrement. / La rédaction