Sur le terrain du Zéphyr, le ballon rond a toute sa place. Alors partons à la rencontre de tauliers, de supporters qui ont grandi au rythme des saisons. Dans le foot, les aventures sont partout !



D’abord, on file côté vestiaire : on a retracé le beau parcours de l’ex-gardien stéphanois Jeremie Janot. Après avoir tant apporté au foot français, affolé certaines statistiques, il est revenu sur ses terres du Nord pour entraîner les goals de VAFC. Il aurait pu, à la place, entraîner les gardiennes des Bleues. Mais il a préféré ne pas retenir cette option pour ne pas avoir… à toucher malencontreusement « des fesses » aux membres de l’équipe de France, comme il l’a raconté dans un entretien.

On parle de l’équipe qui n’a pu imiter, récemment, les garçons et remporter la Coupe du monde jouée en France. Pour profiter de l’engouement de cet événement, l’ancienne joueuse du PSG Candice Prévost et Melina Boetti (journaliste notamment à Eurosport) sont partis aux quatre coins du globe rencontrer ces little miss soccer, des femmes jouant au foot, par passion, malgré les critiques et les regards méprisants, moqueurs. Les moutons bêlent, et certaines tapent la balle, le sourire aux lèvres, le visage décontracté.

Une histoire, un nom, une légende

Pour elles, le foot reste une partie de plaisir. Ce n’est pas toujours le cas pour des supporters survoltés, prêts à en découdre dans des fournaises pour aplatir l’ennemi d’en face, les kops adverses. On parle toujours de foot, mais aussi de bataille et de guerre. Dans Le Zéphyr spécial Supporters, on s’est intéressés au célèbre coup de pied de Zvonimir Boban. Le joueur croate, lors de heurts survenus en marge d’un Dynamo Zagreb – Etoile rouge de Belgrade en 1990, a frappé un policier qui s’en était pris à un supporter de son camp. On a retrouvé un témoin de la scène qui revient sur cet acte qu’il n’a guère oublié et qu’il juge héroïque.

Les supporters défendent des valeurs, une histoire, un nom, une équipe ! C’est pourquoi certains veulent prendre des parts dans le capital de leur club, un peu partout dans le monde. A Nantes, à Marseille, à Barcelone, les socios se rassemblent pour peser face aux dirigeants de leurs clubs. Une preuve d’amour indéniable.


couverture zephyrmag supporters printemps 2019

Passionné·e de football ?

Feuilletez le numéro dédié aux supporters. Vous y verrez le vrai visage des fans de foot !


Cachez cette passion pour l’OM que je ne saurais voir

Des preuves d’amour, Mamadou pourrait en porter tous les jours. Sauf que les écharpes et les fanions, il est obligé de les cacher pour survivre dans son pays en guerre. Ce Malien aime l’OM, mais il ne peut le répéter. Il n’a jamais vu jouer l’équipe phocéenne, mais le garçon ne rate jamais une occasion de s’informer des dernières nouvelles des Marseillais !

Amour, passion… et politique. Le foot rassemble… La preuve avec Peshraw Azizi, qui a conquis la Suède. Kurde, il a fui la Syrie et s’est installé dans le nord de l’Europe… Et il s’est intégré grâce au foot ! Lui et ses coéquipiers d’un petit club, regroupant d’anciens migrants aussi, ont gravi les échelons, et leur équipe a intégré la première division. Un exploit remarquable !

Restons sur l’exploit sportif : on vous propose un peu d’imaginaire avec le portrait d’Igor Pregoun, le divin chauve qui sauvé tant de passionnés. Ce taulier est entré dans la légende !  / La rédaction