L’édito du Zéphyr n°12

Cet article est extrait du Zéphyr n°12 sur l’océan. Découvrez le sommaire, passez commande pour soutenir le média, financé par ses lecteurs.

« On avait vraiment tout, hein ? » La phrase n’a pas été pondue par un rédacteur enfiévré à l’heure de boucler ce numéro, mais par Leonardo DiCaprio, himself. Le comédien américain s’est fendu d’une ultime tirade au moment de conclure Don’t Look Up. Et il avait raison. 


Parrainez vos proches

Le bouche-à-oreille fonctionne, on a besoin de votre aide !

le zéphyr, la revue des aventures humaines


Regardez bien ce qui nous entoure. Nous avons tout. Absolument tout. De l’air, de l’espace à profusion, de l’eau… pour un temps encore. Mais nous avons surtout des moyens d’agir face à ce qui nous menace et dont nous sommes la cause presque exclusive. 

Au-delà des dommages et des atteintes faites à notre berceau, Le Zéphyr consacrera le douzième opus (et les deux suivants) de la revue des aventures humaines à celles et ceux qui ont compris que l’essentiel est devant nous. Ces hommes et ces femmes qui partent dans le monde entier pour saisir l’instant, se mobiliser, admirer aussi. Ils vivent pleinement ce que leur offre notre seule planète. 

Le travail des scientifiques est passé inaperçu

Un spectacle précieux et d’une ironie sans nom, puisqu’au moment de boucler ce nouveau volume, notre rédaction assistait à l’un de ces paradoxes dont l’humanité a le secret. En parallèle de la diffusion d’un nouveau rapport du Giec nous annonçant, en particulier, que les… trois prochaines années seront déterminantes pour notre avenir commun, une communauté, riche de millions de membres, s’investissait dans la confection d’une mosaïque numérique sur la plateforme Reddit

Le travail des scientifiques est passé inaperçu dans les médias comme sur les réseaux… Tandis que la fresque collaborative et éphémère tapait des scores monumentaux sur tous les supports. Loin de nous, cependant, l’idée de fustiger une communauté à laquelle nous avons consacré notre dixième numéro (sur les jeux vidéo). Mais, en y réfléchissant un instant, ne peut-on pas se demander à quoi ressemblerait notre planète dans trois ans si, du jour au lendemain, les citoyens du globe s’engageaient pour l’environnement comme ils l’ont fait pour confectionner une Tour Eiffel ou le portrait de Zidane sur un écran ? / La rédaction

mer

La Baule, après la tempête Alex, en 2020.

Le calme est revenu, fixez l’horizon, appuyez sur pause et contemplez le paysage. 

Le Zéphyr vous propose une exploration en territoire… aussi mystérieux que méconnu. C’est dans les profondeurs de l’océan que la vie est née voilà 3,9 milliards d’années. Et dans lesquelles se trouvent aujourd’hui des espèces marines emblématiques en grand danger. Celles qu’on ingurgite. Celles qu’on visualise. Et celles dont on ignore tout. Car de très nombreuses disparaîtront avant même que l’on en entende parler. Sans compter les plastiques flottants et les particules invisibles à l’œil nu. 


35€ pour tester le mag (4 numéros)

Des femmes et des hommes se mobilisent pour la planète, Le Zéphyr raconte leurs histoires

le zéphyr, la revue des aventures humaines


Cet ensemble merveilleux régule le climat, agit comme un poumon de la planète, absorbe 25 % du CO2 émis par nos activités. Or les émissions augmentent comme jamais et contribuent à accroître l’acidification de l’océan. Des modifications ont toujours eu lieu, mais pas aussi rapidement… Le hic : la hausse de la température moyenne sous l’eau agit négativement sur le vivant, à commencer par les indispensables coraux. Ils sont menacés, mais on peut en prendre soin… 
Vous le verrez, en tournant les pages…